Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Pétition FFG’

Un mien cousin, médecin des pompiers dans le Sud-Ouest et « ami de facebook » vient de diffuser sur la Toile, un appel de la Fédération Française de Généalogie (FFG) protestant contre la disparition programmée du second registre d’état civil dans les communes qui « mettent en œuvre le traitement automatisé de leurs actes »… Cette « belle » réforme vise – comme d’habitude – à « moderniser » en économisant… du papier. Mais, manque de chance, elle a pour effet – comme d’habitude – de changer une équipe qui gagne. Intégrée au projet relatif – là encore – à la « modernisation » de la justice, elle a été déposée par le gouvernement sur le bureau du Sénat, fin juillet 2015 ! Heureusement avec la Haute Assemblée, il y a rarement le feu pour faire adopter une loi qui déplaît!

J’ai néanmoins signé la pétition associée à cet appel ( Change.org) …

En général, j’hésite à le faire. En effet, je répugne à faire état, ici – et de manière trop directe – de ce que je pense des projets politiques du moment, tant les errements et les reniements incessants de la monarchie républicaine actuelle m’amènent à réviser constamment mon bréviaire! Déboussolé par ce remue-ménage législatif incessant, comme la plupart des quidams, y compris les mieux intentionnés dont j’étais initialement, je m’abstiens de commenter publiquement ce que j’estime être trop fréquemment des « innovations » opportunistes ou des mauvais coups portés à l’intérêt général par des doctrinaires et des manipulateurs au pouvoir! De même, je n’aime guère « partager » mes inclinations sur le Net en me contentant, par esprit grégaire, de cliquer « à tout va » avec ma souris pour manifester frénétiquement mon approbation ou mon indignation!

Mais, là, il me semble que ça s’impose ! Pour engranger d’hypothétiques économies de « bouts de chandelle », le gouvernement de François le Petit – sosie politique du défunt roi Louis-Philippe – reviendrait sur une mesure héritée en droite ligne d’une ordonnance de 1539 édictée par François 1er… dont je veux bien concéder qu’il ignorait le « tout numérique » qui serait à la mode du XXIème siècle.

Photo illustrant la pétition de la FFG

Photo illustrant la pétition de la FFG

Cette prétendue réforme dictée par une volonté abusivement imputée à la nécessité de « moderniser », outre qu’elle ne semble pas garantir la sécurité et la fiabilité des actes, porte symboliquement atteinte à l’une des plus belles initiatives « civiles » de l’histoire de France, qui visait précisément à donner une identité – un état-civil – à toutes les personnes – ou presque – résidant dans le Royaume, et donc à reconnaître leur existence après des millénaires d’anonymat…

La Révolution française a complété et amélioré cet édifice… J’ai d’ailleurs décrit ici les différentes étapes de sa genèse dans un billet du 30 mai 2012 intitulé « Vive l’ordonnance de Villers-Cotterêts et son inspirateur angevin »… Mon compatriote!

Cinq siècles après son instauration, et deux siècles après sa généralisation, cette construction législative remarquable persiste à faire consensus chez les citoyens. Sans compter les généalogistes de plus en plus nombreux qui-au-delà des archives numérisées, aiment « toucher » le papier sur lequel leurs aïeux ont apposé leur paraphe ! Aussi, tout « coup-de-canif », porté à son encontre est susceptible d’en ébranler les fondements et de porter concrètement atteinte à l’identité des français – donc à l’identité française ! Il est vrai que cette dernière vire de plus en plus au stigmate honteux d’une époque révolue!

Faut-il courir le risque de déconstruire un édifice qui a fait ses preuves, pour des considérations comptables, qui nous seraient imposées par les financiers créanciers de la France?

Le chancelier angevin de François 1er, Guillaume Poyet (1473-1548), initiateur de l’Ordonnance de 1539 doit se retourner dans sa tombe !

Merci, en tout cas, à mon surmené cousin, médecin des pompiers – qui fête, aujourd’hui, son cinquante-et-unième anniversaire – d’avoir attiré notre attention sur ce mauvais coup, qui se mijote, avantageusement à feu doux, au Sénat …

Il vaut mieux effectivement éteindre l’incendie avant qu’il ne se déclare vraiment, car ça fait toujours moins de victimes! Fors l’honneur peut-être de notre va-t’en-guerre d’opérette!

Merci à la Fédération Française de Généalogie d’avoir pris l’initiative de contester ce très mauvais projet… Souhaitons qu’il soit remisé, à jamais, dans les archives sécurisées – et numérisées sûrement – du Parlement.

Read Full Post »