Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Johnny Hallyday’

Ça commence à faire beaucoup!

Hier c’était Jean d’Ormesson qui tirait son exquise révérence, aujourd’hui c’est Johnny qui range définitivement sa dernière guitare désaccordée et il y un un mois, c’était mon père qui fermait pour toujours ses yeux déjà éteints.

Décidément cet automne 2017 nous fait vieillir prématurément…

Ces trois-là, aux destins si différents, je les aimais depuis toujours, ou presque. Je ne les approuvais pas nécessairement dans tout ce qu’ils réalisaient, n’appréciais pas toujours ce qu’ils écrivaient et n’adhérais pas systématiquement – loin s’en faut – à tout ce qu’ils pensaient et disaient…Ils m’étaient à la fois étrangers et si proches.

Je les aimais tout simplement pour ce qu’ils étaient, sans trop me l’expliquer…

Désormais, ils ont quitté la scène – des scènes uniques pour chacun d’entre eux par rapport à moi. Alors je suis un peu perdu, sans trop savoir pourquoi, car je suis « grand » depuis longtemps et parce que c’est dans la nature des espèces vivantes de disparaître… Pourquoi ces trois-là, plus que d’autres demain, nous donnent-t’ils le sentiment d’être orphelins? Pourquoi leur départ semble hâter le nôtre? Nous donne un coup de vieux!

« On meurt parce qu’on a été vivant » se plaisait à répéter Jean d’Ormesson: une fausse évidence pas si évidente!

En leur mémoire qui hante – à des titres divers – mon panthéon personnel, me reviennent à l’esprit ces réflexions de Charles de Gaulle en 1932 dans le « Fil de l’Epée » :  » Certains hommes répandent, pour ainsi dire de naissance, un fluide d’autorité dont on ne peut discerner au juste en quoi il consiste (…) Il en va de cette matière comme de l’amour qui ne s’explique point sans l’action inexprimable d’un charme »…

Et le charme, comme chacun sait, c’est du bois dur, indestructible mais pas facile à travailler…

Vivement le retour du printemps sous la charmille avec des rosés de Loire à flots et des rillons de porc… en compagnie de copains « d’abord » et de vieilles canailles !

Pour l’heure, j’en ai ras le bol de rédiger des nécrologies!

Read Full Post »